Blogspot Tutorial

samedi 25 janvier 2014

15 HABITUDES QUI RUINENT NOTRE BONHEUR

Je partage aujoud'hui une enquête effectuer par Elite Daily, malheureusement après avoir pris connaissance de ce texte je ne peux qu'en venir à une conclusion... ils ont surement raison, je dois donc avouer que de mon côté, certains comportements sont à réviser en ce qui me concerne.  J'espère que cet enquête vous aidera comme elle m'a aider à rétablir mes priorités quant à ma "Quête du Bonheur" afin d'y arriver, tout simplement.



Dans notre quête du bonheur, trop souvent, nous mettons nous-mêmes des obstacles sur notre propre chemin. Elite Daily a énuméré 15 habitudes que les gens peuvent avoir, et qui ruinent leur propre bonheur: Voir le texte original : Elite Daily


  1. Le commérage. Si vous êtes heureux avec votre propre vie, pourquoi se soucier de ce qui se passe chez les autres ?  La seule chose que cette habitude produit, c’est de vous donner l’air piteux et jaloux.
  2. Se mêler des problèmes des autres. Les gens qui ne peuvent pas s'empêcher d'interférer avec les affaires des autres le font souvent parce qu’ils souffrent du vide de leur existence, qu’ils cherchent à combler de cette manière.
  3. Penser négativement. Certains passent leur temps à se plaindre de tout et de tout le monde, tandis que d’autres, plus optimistes, voient toujours le verre à moitié plein. Se concentrer sur le positif permet de se sentir heureux.
  4. La jalousie. Les gens heureux ne se comparent pas avec les autres parce qu’ils se satisfont de ce qu’ils ont et ils prennent du plaisir à célébrer les réussites de leurs amis.
  5. Rechercher l'approbation des autres. Les gens heureux n’ont pas besoin que les autres leur reconfirment leur valeur personnelle. Ils savent ce qu’ils valent et ils ne se soumettent pas aux attentes des autres, ce qui leur permet de se concentrer sur leur développement personnel.
  6. La vengeance. Au lieu de chercher la vengeance, les gens heureux essayent de solutionner le problème et de l’oublier. La meilleure vengeance est de vivre une bonne vie.
  7. Garder du ressentiment. La seule chose que l’on gagne avec le ressentiment, c’est l’augmentation de sa propre tristesse. Apprenez à lâcher prise, spécialement pour les choses que vous ne pouvez pas changer, et qui appartiennent au passé.
  8. Vouloir avoir raison à tout prix. Exposez votre point de vue de manière respectueuse et écoutez celui des autres. En discutant indéfiniment pour essayer de convaincre les autres, vous ne faites que tenter de redorer votre ego. Cessez d’imposer votre point de vue, ou de croire que vous savez mieux que les autres : chacun vient de quelque part.
  9. Avoir des attentes sur les autres. Un des plus grands défis de l’existence est d’accepter les gens tels qu’ils sont réellement. Vous vous sentirez plus serein lorsque vous comprendrez que vous ne pouvez pas changer les gens.
  10. Ignorer les problèmes personnels. Seuls les gens malheureux ignorent les problèmes quand ils surviennent. Malheureusement, plus vous ignorez le problème, et plus il devient important.
  11. Croire que le bonheur est ailleurs. Le vrai bonheur est ici et en vous. Vous seul avez le pouvoir de voir les choses sous un angle positif. Aucune possession matérielle ou relation humaine ne peut vous rendre heureux si vous n'êtes pas déjà satisfait avec vous-même.
  12. Trop réfléchir. L’excès de réflexion produit des problèmes à partir de rien et mène à des désaccords entre les personnes. Sur-analyser les situations et les évènements ne conduit qu’à produire du stress et de l’anxiété, et jamais de décisions rationnelles.
  13. Vivre dans le passé. Le passé est le passé et vous pouvez plus changer quoi que ce soit. C’est dans le présent et l’avenir que l’on peut construire son bonheur.
  14. Suivre le troupeau. Les gens heureux ont confiance en eux. Ils ne sont pas des suiveurs, mais plutôt des guides.
  15. Prendre les choses personnellement. Lorsqu’une personne vous adresse un commentaire, sachez prendre du recul, et éviter de sur-analyser ce qu’elle vient de dire, mais laissez-la plutôt expliquer son point de vue. C’est à vous de décider comment vous interprétez la critique. Pensez à ce que vous pourriez apprendre en examinant les choses sous un angle différent du vôtre, lorsque vous considérez que les critiques sont constructives.

Pour finir ajoutons ce que le philosophe grec, Aristote avait compris: - "le développement personnel est partie intégrante du bonheur"... ce qui reflète exactement les changements à apporter dans nos vies selon les 15 habitudes négatives énoncé ci haut... 

Extrait du livre de Jean VANIER - Le goût du bonheur - au fondement de la morale avec Aristote
  • " ...Pour cheminer vers le vrai bonheur humain, il s'agit d'être responsable de sa propre vie et d'agir en toutes circonstances en fonction d'un choix libre : choisir la vérité au-delà de tout mensonge et de toute illusion ; choisir la justice en tenant compte des autres ; choisir son bien.  Ne pas agir uniquement en fonction de ses intérêts personnels et de sa gloire, ni refuser d'agir par peur ou par paresse. Et rappelons le, choisir implique des deuils. La vie se fait en faisant des choix. C'est ainsi qu'on trouve son identité ..."

jeudi 16 janvier 2014

NON À L'HEURE DE LA NICHE / NO TO KENNEL TIME

Blaze le Husky refuse d'aller dans sa niche et ne se gêne pas pour démontrer son mécontentement en disant haut et fort "NON" ...
Vidéo vraiment de toute beauté à voir absolument pour bien commencer la journée avec un bon fou rire.......

Blaze the Husky doesn’t like kennel time, and is not shy about saying it out loud ...
really beautiful Video, must be seen to start the day with a good laugh .......




jeudi 2 janvier 2014

DANCE OF THE SACRED : NATIVE AMERICAN DRUM

HISTOIRE ET SYMBOLE DU TAMBOUR SACRÉ AMÉRINDIEN

TEWEGAN LE TAMBOUR GÉANT SACRÉ ALGONQUIN
Le Tewegan est un tambour géant joué par plusieurs hommes tel que montré sur la photo.


Le tambour (peu importe la grosseur) est sans conteste l’instrument de musique le plus ancien et le plus répandu au sein des différentes nations amérindiennes.


Le Tambour revêt une symbolique fort importante dans toutes les nations amérindiennes :
Il est rond comme la terre et comme les cycles de vie;
Il est rond comme les cercles de paroles.
Il est rond comme la forme du soleil et de la pleine lune;
Il a la forme du coeur des fleurs.

Le tambour est le point de passage avec la terre mère;  quand tu apprends à faire chanter le tambour il te met en relation, en union avec le coeur, avec l'âme de la terre mère car le son émit par le Tewegan évoque le battement de coeur de notre mère la Terre.  Dans le ventre de notre mère, pour chaque être humain vivant sur cette planète, le premier son entendu par le fœtus est le cœur de celle qui le porte vers la vie à venir.

Un son sécurisant qui signifie au futur enfant… « Je suis ici avec toi et tu es ici avec moi et, nos cœurs se parlent même si on ne se voit pas ».

Pour ceux et celles qui auront fait (comme moi) l’expérience d’être dans l’espace sacré central d’un cercle de danse autochtone, quand les musiciens entament les battements du cœur de notre mère la Terre sur le Tewegan, l’énergie est telle que rien ne pourrait empêcher les émotions de sortir.  Un rappel à nos sources première se fait sentir, un profond bouleversement nous envahi, comme si la Terre elle-même entrait en communication avec notre âme, nous rappelais à elle, comme si elle implorait notre retour vers elle.

Pendant plusieurs siècles, le tambour, tout comme les autres outils de la tradition amérindienne ancestrale, a été banni par l’église catholique qui qualifiait l’objet de « maléfique » utilisé pour sorcellerie.  À cette époque, le tambour n’était joué qu’au fond des bois, loin de toute civilisation, bien qu’il soit resté toujours présent dans les cœurs et les esprits amérindiens.

Aujourd’hui, avec la renaissance de la spiritualité autochtone et l’intérêt grandissant de jeunes pour leurs traditions, le tambour a repris sa place au centre des cercles sacré de danse lors des cérémonies amérindiennes tel que les « pow wow ».


LE TAMBOUR SACRÉ, OUTIL DU CHAMAN
Instrument sacré par excellence, il permet au Chaman ou au Mistanapéo (Grand Homme ou Sorcier Algonquin) d’entrer en contact avec les esprits.  Le tambour est un instrument important des cérémonies de chamanisme.  Étant l’instrument de l’extase et de la possession, il permet au Chaman de passer du monde visible au monde invisible.  Chaque fois que le tambour résonne, le Chaman entre en communication avec l’axe du monde.  Lors des cérémonies de possession, par exemple, le Chaman danse au rythme du tambour, ce rythme devenant de plus en plus rapide permet au Chaman d’entrer en transe.  Le tambour est à lui seul un microcosme.  Il est la barque du Chaman le transportant vers des voyages mystiques.

LE TAMBOUR SACRÉ DU CHASSEUR-GUERRIER
Le tambour est aussi utilisé dans les cérémonies liées à la chasse.  C’est en effet grâce aux vibrations du tambour que le chasseur peut entrer en communication avec l’esprit de l’animal qu’il souhaite chasser.

LE TAMBOUR ET LA FEMME
Le Tambour Géant Tewegan est réservé aux hommes dans plusieurs nations. Porteuse de l’Eau Sacré et filles de la Terre, les femmes honorent leur féminin sacré en accompagnant le Tewegan par la danse et les chants. Par contre elle joue talentueusement le tambour régulier, qu’elle protège de la vue des profanes grâce à une housse en cuir et, ne laisse jamais personne toucher la peau sacré de son tambour (allusion à son ventre porteur de vie).  Lors de la période de ses Lunes (menstruations), étant dans une période importante de purification, elle ne jouera pas du Tambour, elle réserve cette activité pour les 21 jours restant de son mois.


LE TAMBOUR SACRÉ VS LE TAMBOUR PROFANE
Il est néanmoins important de faire une distinction ici entre le tambour sacré et le tambour profane.

Le tambour sacré est employé lors des rituels et des cérémonies.  Celui-ci peut être fabriqué de nos propres mains mais sa fabrication doit aussi respecté certaines exigences quant à sa réalisation et sa purification.  Il existe certains ateliers de fabrication de tambour respectant les traditions amérindiennes sacrées ancestrales.  Vous devez par contre être très vigilant quant au choix de cet atelier, car de nos jours, beaucoup trop de charlatan se prétendent malheureusement « Chamane » sans en être ou sans même en connaître la vrai signification.

Le tambour profane est fabriqué par un artisan et destiné exclusivement à la vente.  Il n’a jamais passé entre les mains d’un aîné amérindien et n’a jamais été purifié selon la tradition.  Cet objet émet surement un très joli son, sans plus.