Blogspot Tutorial

lundi 12 août 2013

LA NATURE SPIRITUELLE DES CHEVEUX

''La mode des coiffures peut n'être qu'une vogue, mais on peut découvrir après des recherches que nous nous sommes privés de l'une des sources d'énergie les plus précieuses pour la vitalité humaine'' – Yogi Bhajan

Envisagez la possibilité que vos cheveux sont là pour faire bien plus que donner un bel effet. L'homme est la seule créature qui a des cheveux qui poussent au fur et à mesure de sa croissance. S'ils ne sont pas coupés, vos cheveux pousseront à une certaine longueur et s'arrêteront ensuite d'eux-mêmes à la bonne longueur pour vous. D'une perspective yogi, les cheveux sont un étonnant cadeau de la nature qui peut réellement aider à élever l'énergie kundalini (force de vie créatrice), qui augmente la vitalité, l'intuition et la sérénité.

Couper ses cheveux

Il y a longtemps les peuples de nombreuses cultures ne coupaient pas leurs cheveux, parce qu'ils étaient une partie d'eux-mêmes. Il n'y avait pas de salons de coiffure. Les cheveux des populations conquises ou mises en esclavage étaient souvent coupés comme un signe reconnu d'esclavage. Cela voulait dire aussi que cela servirait de punition et diminuerait le pouvoir de ceux mis en esclavage.

Les os du front sont poreux et leur fonction est de transmettre la lumière à la glande pinéale, qui joue un rôle dans l'activité cérébrale, ainsi que pour la glande thyroïde et les hormones sexuelles. Porter une frange contrarie ce processus.

Quand Genghis Khan fit la conquête de la Chine, il considérait les chinois comme des gens très sages et intelligents qui ne s'autoriseraient pas à se soumettre. Il ordonna donc à toutes les femmes du pays de couper leurs cheveux et de porter une frange, parce qu'il savait que cela les rendrait timides et plus facilement contrôlables.

Avec les conquêtes d'un grand nombre de tribus et de sociétés, couper les cheveux devint si répandu que l'importance des cheveux se perdit après quelques générations, et la mode des coiffures prit de l'ampleur.

L'art du cheveu fut l'un des premiers enseignements donné par le yogi Bhajan quand il arriva en Amérique.

''Quand on laisse les cheveux atteindre naturellement leur pleine longueur, du phosphore, calcium et de la vitamine D sont fabriqués et pénètrent dans le fluide lymphatique et ensuite dans le fluide spinal par les deux canaux au sommet du crâne. Cet échange ionique crée une mémoire plus efficace et entraîne une plus grande énergie physique, améliore l'endurance et la patience''.

Yogi Bhajan expliquait que si vous choisissez de couper vos cheveux, non seulement vous perdez cette énergie et cette apport supplémentaires, mais votre corps doit alors fournir une grande quantité d'énergie et de nutriments pour faire repousser continuellement les cheveux qui manquent.

De plus, les cheveux sont des antennes qui rassemblent et canalisent l'énergie solaire ou prana vers les lobes frontaux, cette partie du cerveau qui sert pour méditer et visualiser. Ces antennes agissent comme des conduits pour vous apporter une plus grande quantité d'énergie cosmique subtile. Il faut approximativement trois ans après une coupe de cheveux pour que de nouvelles antennes se forment à la pointe des cheveux.


Soins des cheveux

En Inde, le Rishi connu pour sa sagesse enroule et attache ses cheveux en chignon au sommet du crâne pendant la journée pour énergétiser les cellules cérébrales et ensuite les dénoue et les peigne le soir. Le ''nœud du rishi'' énergétise le champ magnétique (aura) et stimule la glande pinéale au centre de votre cerveau.

''Cette activation de votre glande pinéale entraîne une sécrétion centrée sur le développement d'un fonctionnement intellectuel, ainsi qu'une perception spirituelle élevés'' – Yogi Bhajan

Pendant la journée, les cheveux absorbent l'énergie solaire, mais la nuit ils absorbent l'énergie lunaire. Garder les cheveux attachés pendant la journée et les dénouer le soir aide à ce processus. Tresser ses cheveux la nuit aidera à rééquilibrer le champ électromagnétique.

Les extrémités fourchues

Les cheveux laissés libres peuvent devenir fourchus. Au lieu de couper les pointes et perdre vos antennes, yogi Bhajan recommande d'appliquer une petite quantité d'huile d'amande douce sur les cheveux et de la laisser toute la nuit pour qu'elle soit absorbée, avant de faire un shampoing le lendemain matin. Garder les cheveux noués au sommet de la tête et protégés avec un couvre-chef pendant la journée aidera à la guérison de vos antennes. Si vous avez les cheveux longs, regardez si votre vécu est différent quand ils sont propres et attachés, ou dénoués et portés lâches.

Cheveux mouillés

Un an après le solstice d'hiver, alors que Yogi Bhajan était assis dans notre salon les cheveux mouillés, il expliqua qu'il les faisait sécher avant de les relever pour éviter un mal de tête. En relevant les cheveux quand ils sont encore mouillés, cela aura tendance à les resserrer un peu et même à les casser. Une meilleure idée est de prendre à l'occasion le temps de s'asseoir au soleil et de permettre à vos cheveux lavés et mouillés de sécher naturellement et d'absorber plus de vitamine D.

Les yogis recommandent de faire un shampoing toutes les 72 heures (ou plus fréquemment si le cuir chevelu est très gras). Il peut être aussi bénéfique de laver ses cheveux après avoir vécu un bouleversement, ce qui aidera à gérer les émotions.

Ils recommandent aussi d'utiliser un peigne en bois pour le brossage car il procure une stimulation et active la circulation du cuir chevelu et le bois ne crée pas d'électricité statique qui entraîne une baisse d'énergie pour le cerveau. Vous découvrirez qu'en brossant vos cheveux d'avant en arrière et d'arrière en avant, et ensuite latéralement plusieurs fois, cela vous revigore, quelle que soit la longueur de vos cheveux.

Toute la fatigue de la journée s'envolera. Pour les femmes, on dit qu'utiliser cette technique de brossage deux fois par jour entretient la jeunesse, un cycle menstruel sans problèmes et une bonne vue.

Si vous êtes chauve ou dégarni, le manque d'énergie des cheveux peut être contré en méditant. Si vous découvrez des cheveux blancs, soyez conscient que l'argent ou le blanc consomme plus de vitamines et d'énergie pour compenser l'âge. Pour une meilleure santé du cerveau en vieillissant, tâchez de garder vos cheveux aussi naturels et sains que possible.

Les cheveux de Tagore

Yogi Bhajan nous raconta cette histoire de cheveux il y a plusieurs années au camp des femmes au Nouveau-Mexique : reconnaître que vos cheveux sont beaux et puissants, c'est – en gardant cet état d'esprit, que vivre une vie d'accomplissement dans ce monde. Quand Rabindranath Tagore, le grand poète qui a reconnu Dieu en lui, tenta de retrouver un ami sur un bateau à vapeur, l'ami ne le reconnut pas et lui écrivit donc une lettre.

''Nous étions sur le même bateau, mais je ne vous ai pas trouvé''. Tagore a dit, ''J'étais là''. Son ami répondit, ''Je comprends que vous soyez maintenant un homme qui a réalisé Dieu et j'aimerai savoir quel a été votre premier geste en devenant conscient de l'Un en toutes choses''. Tagore dit, ''Quand j'ai réalisé l'Un en toutes choses, j'ai jeté mon nécessaire de rasage dans l'océan. J'ai renoncé à mon ego et me suis abandonné à la nature. J'ai voulu vivre sous l'aspect donnée par mon Créateur''.

Quand les humains laissent pousser leurs cheveux, ils saluent la maturité et la responsabilité de leur évolution en pleine croissance et toute-puissante. C'est pourquoi vous rencontrerez la grâce et la sérénité chez une personne qui n'a jamais coupé ses cheveux depuis sa naissance, s'ils sont bien entretenus. Le Créateur a une bonne raison pour nous avoir donné des cheveux.

Il est dit qu'en laissant pousser vos cheveux à leur gré et en les nouant au sommet de la tête, l'énergie solaire, la force de vie pranique, se dirigent vers la colonne vertébrale. Pour contrer ce mouvement vers le bas, l'énergie vitale de la Kundalini s'élève pour créer un équilibre. Selon les mots de Yogi Bhajan, ''Vos cheveux ne sont pas là par erreur. Ils ont un but défini, que les sages découvriront et dont les autres se moqueront''.



SOURCE Bistro Bar Blog
par Lala Rukh
Traduction originale par Hélios pour le BBB.

LA VÉRITÉ SUR LES RAISONS POUR LESQUELLES LES AMÉRINDIENS GARDENT LES CHEVEUX LONGS

Ces informations sur les cheveux a été cachée au public depuis la guerre du Vietnam.
Rapporté par C. Young


Notre culture amène les gens à croire que les coiffures sont une question de préférence personnelle, que c’est une affaire de mode et/ou de commodité et que la manière dont on se coiffe n’est qu’une histoire d’esthétique. Pourtant pendant la guerre du Vietnam, une description entièrement différente s’est révélée, qui a été soigneusement dissimulée et cachée au public.

Au début des années 90, Sally [le nom a été changé pour protéger la vie privée] était mariée à un psychologue diplômé qui travaillait dans un centre médical de l’état de Virginie. Il travaillait pour des vétérans de l’armée victimes de troubles de stress post-traumatiques. La plupart avaient servi au Vietnam.

Sally disait : "Je me souviens clairement d’un soir où mon mari revint à la maison avec dans les mains un gros dossier officiel. Dedans se trouvaient des centaines de pages de certaines études demandées par le gouvernement. Il ressentit un choc en regardant le contenu. Ce qu’il a lu dans ces documents a complètement bouleversé sa vie. À partir de ce moment-là mon conservateur de mari laissa pousser ses cheveux et sa barbe et ne les coupa plus jamais. Encore mieux, le centre médical le laissa faire et d’autres hommes très conservateurs de l’équipe suivirent son exemple. En lisant les documents, j’appris pourquoi. Il semble que pendant la guerre du Vietnam des forces spéciales du département de la défense avaient envoyé des experts pour fouiller les réserves amérindiennes à la recherche de sentinelles talentueuses, de jeunes hommes robustes entraînés à se mouvoir furtivement en terrain accidenté. Ils cherchaient en particulier des hommes aux capacités de pistage exceptionnelles, presque surnaturelles. Avant d’être approchés, ces hommes soigneusement sélectionnés étaient largement reconnus comme des experts dans le pistage et la survie.

Avec les incitations habituelles, les belles phrases qui avaient fait leurs preuves
pour enrôler de nouvelles recrues, certains pisteurs indiens furent alors engagés. Une fois engagés, une chose étonnante arriva. Tous les talents et compétences qu’ils possédaient dans la réserve semblaient avoir mystérieusement disparu, recrue après recrue, ils ratèrent ce qu’ils étaient censés accomplir dans leur domaine.

De sérieuses pertes et échecs conduisirent le gouvernement à passer des contrats pour faire réaliser des tests coûteux à ces recrues, et voici ce qui fut découvert.

Quand on les interrogeait sur leur échec à accomplir ce qu’on attendait d’eux, les recrues plus âgées répondirent systématiquement qu’en subissant leur coupe de cheveux militaire obligatoire, ils ne pouvaient plus ‘sentir’ l’ennemi, ils n’avaient plus accès à leur ‘sixième sens’, ils ne pouvaient plus se fier à leur ‘intuition’, ils ne pouvaient plus lire non plus les signes subtils ou accéder à une subtile information extra-sensorielle.

L’institut pour les tests recruta d’autres pisteurs indiens, leur laissa les cheveux longs et les testa dans de multiples domaines. Puis ils mirent par paire deux hommes qui avaient reçu le même score sur tous les tests. Ils laissèrent l’un des deux hommes avec les cheveux longs et firent une coupe de cheveux militaire à l’autre. Puis les deux hommes refirent les tests.

À chaque fois l’homme aux cheveux longs conservaient des scores élevés. À chaque fois l’homme aux cheveux courts ratait les tests où il avait auparavant obtenu de bons scores."

Voici un test typique :

La recrue dort dehors dans les bois. Un ‘ennemi’ armé s’approche de l’homme endormi. L’homme aux cheveux longs est sorti de son sommeil par un fort instinct de danger et s’en va longtemps avant que l’ennemi ne soit près de lui, longtemps avant que les bruits de l’ennemi en approche soient audibles.

Dans une variante de ce test l’homme aux cheveux longs capte une approche et a l’intuition que l’ennemi va l’attaquer physiquement. Il suit son ‘sixième sens’ et reste calme, faisant semblant de dormir, mais se saisit rapidement de l’attaquant et le ‘tue’ quand l’attaquant est près de l’étrangler.

Ce même homme, après avoir exécuté ces tests et d’autres, a reçu une coupe de cheveux militaire et a raté constamment ces tests, et bien d’autres qu’il avait réussi précédemment.

Le document recommandait donc que tous les pisteurs indiens soient exemptés de coupes de cheveux. Qu’en fait, les pisteurs gardent leurs cheveux longs.


Commentaire :

Le corps des mammifères a évolué pendant des millions d’années. Certaines capacités de survie humaine et animale semblent parfois presque surnaturelles. La science découvre constamment des aptitudes étonnantes de survie chez l’homme et l’animal. Chaque partie du corps possède une fonction très sensible pour réaliser la survie et le bien-être du corps dans son ensemble. Chaque partie du corps possède sa raison d’être.

Les cheveux sont une extension du système nerveux, on peut les considérer comme des nerfs extériorisés, une sorte de ‘capteur/antenne évoluée qui transmettent un grand volume d’informations au tronc cérébral, au système limbique et au néocortex. (Le tronc cérébral et le système limbique constituent le cerveau “reptilien” de survie et le néocortex représente le cerveau récent avec la “matière grise”, NdT).

Pour les gens, non seulement les cheveux, mais aussi la barbe chez les hommes, fournissent un circuit d’informations qui atteint le cerveau, mais les cheveux émettent de l’énergie, une énergie électromagnétique produite par le cerveau vers l’environnement extérieur. On le voit avec une photo Kirlian, quand la personne est photographiée les cheveux longs et ensuite avec les cheveux coupés.

Quand les cheveux sont coupés, la réception et l’émission des transmissions vers et en provenance de l’environnement sont grandement entravées. Ce qui donne une insensibilité.

Couper les cheveux est un facteur contribuant à une insensibilité à la détresse de l’environnement proche. C’est aussi un facteur contribuant à une insensibilité dans les relations de toute sorte. Cela contribue à une frustration sexuelle.

Conclusion :

Si on cherche des solutions à la détresse de notre monde, il pourrait être temps d’envisager que nombre de nos suppositions les plus basiques sur la réalité sont erronées. Il est possible qu’une grande partie de la solution est de nous regarder en face chaque matin dans la glace.

L’histoire de Samson et Dalila de la bible contient beaucoup de vérités encodées. Quand Dalila coupe les cheveux de Samson, l’ancien Samson invincible est vaincu.

Source Bistro Bar Blog
Traduit par Hélios pour le BBB.