Blogspot Tutorial

vendredi 12 octobre 2012

CHEROKEE... LE CHEMIN DES LARMES


La plupart des gens reconnaissent le nom Cherokee, une des tribus les plus connus de l'histoire. Le nom lui-même signifie "vrais gens ou gens principales."

Les Cherokee vivaient dans les forêts denses  et vertes entre l'Allegheny et Great Smokey Mountains.  Cette région était abondante de vie, de gibier, de poissons et plantes.

Les maisons dans les villages étaient faites de poteaux en bois, recouvertes de tapis tissés, elles étaient construites sur les berges des rivières et des ruisseaux. En général, elles formaient un cercle autour de la Maison du Conseil  communautaire utilisé principalement pour les cérémonies sociales et religieuses.





Les femmes cultivaient le maïs, les haricots, les courges et les tournesols qu’elles conservaient pour leur utilisation toute l'année. Les Courges étaient utilisées comme ustensiles, récipients de stockage et hochets de cérémonie. Les femmes et les enfants cueillaient des raisins sauvages, des baies, des noix et des légumes verts pour compléter le régime alimentaire avec le gibier et le poisson que les hommes fournissaient,  ceux-ci attrapaient les poissons dans les barrages en pierre. Parfois, les hommes mélangeaient  une potion de racines vénéneuses avec de l'écorce et plaçaient ce mélange dans l'eau, cela rendrait le poisson désorienté et très facile à attraper.

Hommes et femmes portaient des vêtements faits de peau de daim. Pagnes pour les hommes et les jupes courtes pour les femmes. Hommes et femmes portaient des robes de fourrure avec de longs châles noués sur l'épaule gauche en hiver. Les hommes portaient des bottes en cuir, surtout pour la chasse.

La spiritualité Cherokee tourne autour d'un Créateur et des esprits qui incarnent le Soleil, la Lune et les étoiles. La cérémonie des récoltes était  très importante pour toute la tribu agricole,
et à chaque mois d’Août  les Cherokee faisaient la danse du maïs vert  afin d’inciter la terre à leur fournir une bonne récolte.


La Tradition Orale a toujours été très importante pour les tribus, les histoires étaient transmises d'une génération à l'autre par le biais de contes et des chansons, en 1828, un Cherokee nommé Sequoyah décida de développer un alphabet d'origine. Finalement Sequoyah fit équipe avec Elias Boudinot, qui avait fait ses études dans les écoles blanches. Boudinot fut le premier rédacteur pour le tout premier journal Indien d'Amérique.  Le journal était publié en alphabet Sequoyah autant qu’en anglais. Le document a prospéré jusqu'à ce que sa publication fût interrompue en 1835 lorsque les Cherokee furent conduits sur d’autres  territoires indiens à des centaines de miles plus loin.

(Andrew Jackson)
Les Cherokee avaient demandé à être une nation indépendante lorsqu'elle s’est adressée au jeune gouvernement américain en 1785. Un traité garantissait ce droit. Les Cherokee ont combattu avec le gouvernement américain contre la nation Creek, un guerrier Cherokee a même sauvé la vie d'Andrew Jackson. Bien évidemment, Jackson fût très reconnaissant dans l'instant, mais il a finalement trahi la loyauté des Cherokee quand il a fermé les yeux à la conquête illégale des terres Cherokee en Géorgie par les colons blancs. Comme si cela  ne suffisait pas, il a ensuite introduit l'Indian Removal Act de 1830 au Congrès.  Cet acte a forcé le retrait de toutes les tribus de l'Est sur les terres à l'ouest du fleuve Mississippi.

Les Cherokee ont défendu leur retrait en Cour suprême et,  gagné « séjour temporaire » en 1832. Mais ajoutant des injures aux  insultes, Jackson ignora la décision des tribunaux et ordonna aux troupes de marcher de force sur ce qui pensa être le reste de 1600 Cherokee vers l’Oklahoma.  Cette marche est connu aujourd’hui comme étant le « Trail of Tears. » (Le chemin des larmes)  500 Cherokee moururent en chemin.


Cet acte horrible n’a pas  étouffé l'ardent Cherokee, qui florissait dans l'Oklahoma. Ils ont rejoint les Chickasaw, Choctaw, Creek et Seminole pour former les Cinq Tribus Civilisées, un gouvernement démocratique, avec sa propre constitution, un système judiciaire et des élections régulières.

Alors que la rafle gouvernement a tenté de déplacer les 1600 à Oklahoma, 1500 autres résistants Cherokee fuirent  dans les Smokey Mountains et s’y cachèrent. Une fois qu'il fût sûr, un commerçant blanc nommé colonel William Thomas acheta une partie des terres d'origine Cherokee en Caroline du Nord et enregistra les titres en son nom pour les Cherokee, parce qu'à l’époque, il était illégal pour un Indien d'acheter ou de posséder des terres. Thomas fini par devenir sénateur américain et passa des lois qui reconnaissaient les droits de la Cherokee de l'Est, y compris la propriété de leurs terres et, força le gouvernement à ajouter des terres, créant ainsi la réserve actuelle Cherokee. Quand Thomas est mort, toutes les terres en son nom ont été transférées à la tribu Cherokee.

Les Cherokee qui furent retiré de leur terre en Oklahoma en faveur des colons blancs, avaient que très peu de temps à attendre avant que cette terre fût aussi recherchée par des fermiers. Comme l’Oklahoma avait demandé le statut d'État, le gouvernement américain divisa  à nouveau les terres des réserves pour les  vendre aux colons blancs, laissant juste une petite parcelle de terre pour les réserves Cherokee.

Aujourd'hui, les descendants des Cherokee vivent encore sur les réserves en Caroline du Nord et en Oklahoma.

Traduit du Texte original anglais >> CHEROKEE

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire