GARDIENS DU FEU SACRÉ


BANDEAU ET CHEVEUX LONGS 
POUR LES HOMMES AUTOCHTONES DE TOUTES LES NATIONS.

Le port des cheveux longs chez les Autochtones d'Amérique était sacré.  Les cheveux long, autant chez la femme que chez l'homme représentait le lien spirituel étroit qui existait avec Notre Mère la Terre.  Chez la femme plus la chevelure étaient longues et abondantes plus étroit était son lien avec sa Terre-Mère en tant que fille de la Terre. Chez l'homme le port du cheveux longs était d'autant plus important car par le port du cheveux long, il faisait preuve de respect envers la Sagesse Spirituelle féminine innée chez toutes les femmes de sa tribu.   En effet pour marquer l'importance qu'avait la femme à ces yeux il l'accompagnait spirituellement par le port des cheveux longs... entre autre ce que l'homme Autochtone apprenait dès son plus jeune âge était le respect de la Féminité dans toute sa Spiritualité qui peut se résumé en cette phrase "Femme, tu es la fille de Notre Mère la Terre, et en tant que filles de la Terre tu en détient toute sa Sagesse et sa Spiritualité, par respect pour celle que tu représentes et afin de te suivre sur le chemin de la spiritualité je porterai, tout comme toi, mes cheveux longs."  La femme pouvait attacher ces cheveux en tout temps sauf... pour les cérémonies sacrées où elles devaient les porter pleine longueur afin de rejoindre, par la longueur de ces cheveux,  la spiritualité de sa Mère la Terre. Dans certaines nations les cheveux sont comparés à des racines spirituelles de la Terre-Mère

Il en va de même pour le port du bandeau autour de la tête... dans la majorité des nations le port du bandeau autour de la tête est aussi un symbole sacré afin d'accompagner la femme.  Toutes les traditions amérindiennes était construit sur "le cercle Sacré" : la Terre-Mère est ronde, toutes les planètes sont ronde et elles tournent en rond autour du soleil, la Grand-Mère Lune est ronde, le père soleil est rond etc... La femme par marque de respect envers sa Mère la Terre par le fait même envers "le cercle sacré" portait autour de sa taille "le cercle de protection sacré" représenté par sa Jupe.  La femme portait la Jupe ainsi l'homme par marque de respect envers la femme "Fille de la Mère-Terre" portait quant à lui le bandeau.  Le port du bandeau n'était pas obligatoire en tout temps mais l'était dans toutes les cérémonies sacrées.

Chef Pontiac / Algonquin Outaouais


PONTIAC (vers 1714-20 avril 1769), de son nom original Obwandiyag, était un chef amérindiens de la Nation des Outaouais/Algonquin de Détroit.  Il réussit à mobiliser toutes les tribus de la région des Grands Lacs contre les Britanniques après la victoire de ces derniers sur les Français. Ayants toujours été alliés et partenaires commerciaux avec les Français, ils ressentir cruellement le départ de ces derniers.  Les Britanniques, dorénavant seuls acheteurs de fourrures, traitèrent les Outaouais, anciens ennemies, avec arrogance.
Il créa une coalition de Tribus Autochtones (Outawouais, Miamies, Wyandots, Chippewas, Potawatomies, Shawnees, Renards, Winnebagoes et d'autres tribus Algonquines) pour arrêter l'expansion vers l'Ouest des Américains, malgré l'interdiction.  À cette situation difficile, s'ajoutaient des inquiétudes sur le devenir de leurs terres car ils craignaient que bientôt des nuées de colons britanniques envahissent leurs territoires Ancestraux, et pour cause !!!

Les Outaouais (Ottawa en anglais: autres versions des noms : Adawe, Odawa, Odaawa) est une nation amérindienne du Canada. La signification du mot Outaouais vient des autres versions algonquines Adawe-Odawa-Odaawa qui signifie "acheter et vendre"ou encore "Marchands" .   Du fait que les peuples Autochtones ne possédaient pas de langage écrit, le nom Outaouais est une représentation phonétique françaisede leur nom.  Aujourd'hui ils s'appellent les Nishnaabe ou Anishinaabe (pluriel : Nishnaabeg ou Anishinaabeg) ce qui signifie "Peuple d'Origine ou les Vrais Hommes" dépendamment de la région.  Ils sont étroitement liés aux Ojibwé mais distincts d'eux.  Leur langue est considérée comme un dialecte de lAnishinaabe et comme l'Anishinaabe, elle fait partie de la famille des langues Algonquiennes.


GRANDS GUERRIERS ET GARDIENS DU FEU SACRÉ
L'Importance du Rôle Ancestral de l'Homme selon les Amérindiens...


Ces Hommes que nous côtoyions tous les jours, descendant et/ou porteur du gêne des Grands Guerriers Amérindiens, auraient-ils peut-être, au même titre que la femme, oublié, à travers les chaos de la vie moderne, l'importance de leur rôle dans notre société en passant par leur propre foyer.  Loin de moi l'idée de convoquer quiconque au banc des accusés, mais je suis poussé malgré moi à vous partager un enseignement autochtone, très enrichissant, que nous avons mon conjoint et moi eu la chance de recevoir pour ensuite choisir de vivre par notre union devant le Grand-Chef Spirituel et Chamane Dominique Rankin lors de notre :

"Cérémonie de Partage de Vie"

Cérémonie de Partage de vie ou
Mariage Algonquin Anishnape

Afin de comprendre la signification exacte de "Gardien du Feu Sacré" il est important d'expliquer ce qu'est le feu sacré selon les traditions ancestrales amérindiennes. Tout d'abord le feu sacré est un rituel pratiqué d'après des techniques précise lors de cérémonie importante afin d'allumer un feu qui sera porteur de message vers le Grand Esprit et/ou pour notre Terre-Mère.  Le feu revet un importance primordiale dans les traditions amérindiennes de ce fait, la préparation du Feu Sacré sera faite par l'homme et la femme, la participation des deux parties étant d'un grande importance à la préparation de ce Feu afin qu'il soit sacré. Car selon Dominique Rankin, la femme est porteuse du sacré, sans sa présence, le sacré ne peut être présent.  La Femme, sacré de part sa naissance parce que fille de la Terre-Mère et Messagère de celle-ci,
Pour en savoir plus au sujet de la femme porteuse du sacré je vous invite à lire : 

L'homme est donc le Gardien du Feu sacré dont La femme est porteuse en plus d'avoir le "feu " à alimenter en bois afin de protéger la femme du froid pendant la nuit. 
Ces Grands Guerriers qu'on nommait aussi; Gardien du feu Sacré avait comme rôle essentiel de protéger, contre toute menace extérieur, la porteuse du fruit de la vie ; la toute femme ainsi que sa progéniture.  Il devait en prendre soins en tout point. 

Lors de la Cérémonie de Partage de Vie, par le geste d'envelopper sa femme dans une couverture, devant témoin et en présence du Grand Chef Spirituel, ces hommes prenait l'engagement de la protéger envers et contre tous, de la réchauffer ainsi que de la nourrir.

un geste dont je me souviendrait toute ma vie
comme étant un des plus émouvant de la cérémonie, pour moi comme pour lui

Peut-être parfois interprétons-nous mal les intentions bienveillantes de nos hommes sur-protecteur qui malgré eux et sans le savoir respecte le gêne dont ils sont porteurs, celui du Gardien du Feu Sacré.  Alors pour toutes mes maladresses envers leurs intentions de me venir en aide et pour toutes les fois où j'ai mal interprété leurs gestes protecteurs, je demande pardons à 
mes deux seul et unique Grands Guerriers; Gardiens du Feu Sacré
Le premier homme de ma vie, Mon Père et
le dernier homme de ma vie, Mon Mari...
Avec Amour MERCI


Mardi le 21 Juin était La Journée National Autochtones
BONNE FÊTE à toutes les Premières Nations Autochtones
HAPPY BIRTHDAY to all First Nations Aboriginals


Afin de souligner cet important évènement
Je vous présente des Dances Rituelles 
des Grands Guerriers de la Nation Sioux-Lakota

To mark this important event
I present the Ritual Dances
 of the Nation Lakota-Sioux's Great Warriors 

Ces Dances "Guerrières" étaient effectué par
des Guerriers "Gardiens du Feu Sacré"


These "Warriors" Dances  were performed by
Warriors "Guardians of the Sacred Fire"


Sioux-Lakota explique la Dance des Guerriers
Lakota-Sioux explaning Warrior Dance


Dance de Guerre des Sioux-Lakota
Lakota-Sioux War Dance


Dance Sioux-Lakota
Lakota-Sioux Dance


Certains se demanderont peut-être pourquoi en cette journée je partage des vidéos de dance guerrière.  La Raison est simple, malgré qu'on est voulu les exterminer, ils ont prouvé par leur survivance qu'ils étaient effectivement de Très Grands Guerriers car les Sioux-Lakota sont toujours debout, vivant à nos côtés selon nos coutumes mais toujours fidèles à leurs traditions, ils dansent encore aujourd'hui comme le faisait leurs ancêtres, en mémoire des ces grands hommes qui ont, tant bien que mal, combattu pour protéger leurs femmes et leurs enfants de l'extermination probable.

Some may wonder why this day I share warrior dance videos . The reason is simple, although it is desired to exterminate them, they proved by their survival that they were indeed Great Warriors, because Lakota-Sioux are still standing, living with us according to our customs but always faithful to their traditions, they are still dancing today as their ancestors did, in memory of those great men who, somehow, fought to protect their wives and children of the probable extermination.

En mémoire de votre Force
In memories of your Strengh