QUI EST MERLIN ?

Cet article concerne un personnage très controversé, il s’agit probablement du plus grand Enchanteur de tous les temps… N’est-ce qu’un Mythe ou a-t-il vraiment existé ?

Il s'agit de Merlin l'Enchanteur

Avant de vous parler de Merlin, je dois vous dire qu’une très longue liste d’auteurs, d’occultistes et d’historiens se sont intéressés  à savoir si Merlin était un personnage inventé ou réel, car bien avant d'être un personnage littéraire Médiéval, Merlin appartenait à une tradition orale galloise qui s’est transformée en Légende à l’apparition du christianisme… de plus, plusieurs historiens prétendent que Merlin serait né d'une fusion entre un personnage légendaire celte et un personnage historique.

Je dois vous mentionner 2 auteurs très intéressants qui acceptent Merlin comme un homme historique et non un mythe

Tout d’abord il y a Norma Lorre Goodrich, née en 1917 et décédée en 2006 l'âge de 89 ans, professeur émérite et écrivain prolifique qui s'est intéressée toute sa vie à la légende arthurienne et qui affirme que selon ces recherches non seulement Merlin aurait bel et bien existé mais que tous les personnage de la table ronde du Roi Arthur auraient eux aussi existé…
http://www.normalorregoodrich.com/Books.html

Il y a aussi le Québécois, Guy D'Amours historien spécialiste du Moyen Âge et écrivain, qui a fait la rédaction d'un mémoire de maîtrise sur la problématique du père dans la légende de Merlin. Et qui a déposé une thèse de doctorat dans laquelle il contribue à prouver les origines historiques de la figure légendaire de Merlin.
les mémoires de Merlin, Guy d’Amours Édition de Courberon
http://www.decourberon.com/publications/merlin.htm

Je ne vous nomme que ceux-là car vous seriez surpris de compter le nombre de personne qui se sont penché sur le cas de Merlin…

Selon la tradition orale, Merlin l'Enchanteur (le magicien - prophète), serait né dans une grotte à Carmarthen et à l'origine il devait être l'antéchrist. Un démon aurait fécondée une religieuse qui devait donc accoucher d'un représentant terrestre des enfers, héritiers de tous les dons de son père. Dès les premiers mois de sa grossesse, la religieuse aurait été chassée hors du cloître où elle résidait et aurait été recueilli par le grand Druide Taliésin qui deviendra le père adoptif de Merlin. Ça c’est une version…

Ce n’est qu’à l’âge de 7 ans qu’il rencontrera son père.  Celui-ci voulant prouver sa supériorité paternelle demanda alors à Merlin de le suivre, mais Merlin refusera catégoriquement cette domination paternelle et répondra par la négative prenant ainsi la ferme décision de suivre les enseignements de sa mère,  et de son père adoptif Taliesin (le bien), de là vient l’adage que 7 ans est l’âge de raison.  

En refusant le lien parental il refuse le pouvoir institutionnel (traditionnel - classique – coutumier) de la consanguinité (parenté – famille- hérédité – descendance) qui permet d’agir selon la liberté de ces propres choix.

Qui était Merlin

Premièrement plusieurs noms et qualificatifs lui ont été associés au fil des siècles :

Merlin l’Enchanteur
le Magicien Prophète
Le Mage Fou
Le Prophète Fous
Taliesin le Druide
Emrys le Sorcier
Myrddhin Wyllt, le Barde Gallois
Blaise le Loup …
ou Lailoken,  « le Jumeau »

Ceux-ci sont tous de près ou de loin associés à Merlin.  Le Merlin que nous connaissons actuellement à travers les contes est enchanteur, prophète, homme des bois, maître des animaux et des métamorphoses, sage et magicien très proche de la nature.  Certains chercheurs ont même avancés qu’il aurait fait partie des Esprits Sylvains des Forêts sous le nom de Merlin Sylvestris surnommé l’homme sauvage, et celui-ci serait de très près associé à Blaise le Loup (voir la description plus bas dans ce document).

Notre chère Merlin a connu une longue évolution.  Mais contrairement à ce que certains pensent, Merlin n'est pas une création des auteurs médiévales, du cycle arthurien, comme je le mentionne plus haut, son origine est beaucoup plus ancienne et Merlin a toujours fait partie des traditions orale galloise et ce, depuis des millénaires.

En quelque sorte, Merlin a été redécouvert, christianisé et réinventé par différents auteurs. À l'origine, les textes gallois le voient comme un barde sous son nom le plus ancien connus soit « myrddhin » et grâce à sa popularité, Merlin est devenu un véritable mythe littéraire.

Selon certaine Source Merlin, Taliesin et Emrys seraient un seul et même homme…
selon d’autre source Taliesin serait le père adoptif de Merlin et Emrys son nom de Sorcier
Les origines et la naissance de Merlin…

Merlin était surnommé « l’enfant sans père » ou le « rejeton diabolique »

Blaise le Loup

Une autre version raconte sensiblement la même chose à la différence que Merlin aurait eu un jumeau et que tous deux seraient nés couvert de poil… de là l’existence du légendaire Blaise le Loup

Blaise « B-l-a-i-s-e » vient du vieux breton « B-l-e-i-z » qui signifie Loup… Pour Philippe Walter un autre auteur passionné de Merlin, Blaise est à l'origine un homme-loup, ou un homme des bois ermite et le double de Merlin. Cette association expliquerait l'apparence animale de Merlin à la naissance et le nom de Lailoken, «le jumeau ». Elle ferait de Merlin et Blaise des jumeaux divins.  Avatar de Belenos ou du roi couronné, il est choisi par la Grande Déesse pour être son amant d'un jour. Il devient une sorte de druide un peu fou, vivant parmi les loups et chargé d'initier de nouveaux adeptes à l'art magique.

Lailoken est un personnage semi-légendaire, un prophète fou qui aurait vécu dans la forêt calédonienne, dans l'actuelle Écosse, au vie siècle. Il est cité dans la Vie de Saint Kentigern, En tant qu'homme sauvage des forêts du sud de l'Écosse, Lailoken est souvent identifié à Myrddin Wyllt, le Barde Gallois et principale source d'inspiration de Merlin.

Merlin vivait en pleine forêt, et selon les plus anciens textes, sa forêt n’était pas celle de Brocéliande mais bien une forêt situé au Nord de la Bretagne, qui deviendra au fil du temps… Brocéliande (ou forêt de pimpon).

Son rôle dans le destin du Royaume de Bretagne

Son rôle est d'aider à l'accomplissement du destin du royaume de Bretagne (actuelle Grande-Bretagne).

Grâce à sa grande sagesse il devient l'ami et le conseiller d'Uther Pendragon.  A la mort de celui-ci, il fera reconnaître Arthur, le fils illégitime du roi défunt, comme successeur au trône, et ce grâce au défi de l'épée Excalibur.  Il fut le conseiller attitré du Roi Arthur tout en conservant son indépendance; ainsi il lui arrivait de disparaître de longs mois dans les forêts du royaume, avec ses frères les animaux sauvages.

Merlin était capable de changer d'apparence. On ne sait pas grand-chose de son aspect physique. Les textes du Moyen Age ne nous ont pas transmis de descriptions physiques précises du personnage, excepté lors de ses multiples métamorphoses : en bûcheron, gardien de troupeau, faucheur, homme sauvage ou respectable, noble seigneur ou vieillard vénérable, et même en cerf.

Malgré toutes ses connaissances, Merlin ne pourra rien contre la fin tragique d'Arthur et l'éclatement du royaume. Il connaîtra lui-même une fin dramatique : amoureux d'une jeune femme, Viviane, il lui transmet le secret de l'emprisonnement éternel que lui-même ne sait pas défaire. Désireuse de garder son amant, Viviane use du sortilège sur lui ; il « dort », depuis, dans la forêt de Brocéliande.

Héritier de figures celtiques venues du fin fond des temps ou nées vers 470, il doit sa renommée grâce à des auteurs français des XIIe et XIIIe siècle. 

Il est au cœur de l'imaginaire des hommes depuis le Moyen Age jusqu'à nos jours.

Enchanteur et Prophète

Un enchanteur ou une enchanteresse est un être humain pourvue d’une âme féerique.  Afin de rapprocher les humains du royaume des fées, certaines fées auraient choisi de naître dans des corps humains. Ces humains ont des pouvoirs féeriques dont entre autre celui de la métamorphose, de la clairvoyance et de la connaissance.  

Après leur mort ces âmes retournent au royaume des fées.  Merlin entretenait des rapports très étroits avec les fées autant qu’avec les Esprits de la Forêt.  La quantité et la gravité des témoignages qui l’attestent, dira saint-Augustin, rendraient la négation de ces faits impossible.

Merlin n’est pas seulement un enchanteur, c’est également un prophète car non seulement il connait tout de l’avenir mais le passé n’a pour lui aucun secret. Il est dit qu’il prédisait dès sa naissance et que c’est ce qui lui aurait sauvé la vie… car quand Uther Pendragon a envoyé chercher l’enfant sans père fils, né d’une vierge, afin d’en faire un sacrifice aux dieux pour gagner une bataille, Merlin aurait prédit à Uther sa victoire si celui-ci engageait la bataille sur un lac gelé…c’est par cette prédiction qu’il sauva sa propre vie.

La fin de Merlin

Contrairement à la légende que la fée Viviane aurait trahit Merlin en l’enfermant pour l’éternité grâce à un sort que Merlin lui avait confié, sortilège que lui-même ne peu défaire… il est dit que Merlin est simplement retourné d’où il venait… soit, au pays des fées, parmi les siens…

Les origines du mythe. 

Selon certains récits français, Merlin serait né à Carmarthen, au sud-ouest du Pays de Galles. Mais cette supposition est erronée, et vient d'une erreur de traduction du nom de Carmarthen par « forteresse de Merlin » au lieu de « forteresse de la mer ».

D'autres récits français dépeignent Merlin se retirant dans les forêts du Northumberland où il retrouvait l'ermite Blaise compagnon d'un Merlin, homme des bois.

La légende de Merlin s'est développée dans les régions situées au sud de la Clyde, en partant du personnage réel nommé Laïloken, dont il est fait mention dans la vie latine de saint Kentigern, évangélisateur de la Basse Ecosse. Selon la tradition, Merlin-Myrddin, petit roi de tribut dans la forêt de Kelyddon, serait devenu fou au cours de la bataille de d'Arderyd, au nord de Carlisle. C'est l'origine de la légende de Merlin, le « Fou du Bois ».


Le nom de Merlin lui a été donné la première fois par Geoffroy de Monmouth au XIIe siècle, Merlinus fut ensuite transcrit en gallois en Myrddin (breton Merzhinn). C'est Geoffroy de Monmouth qui a opéré la substitution et qui, par la suite, a mêlé le mythe du « Fou du Bois » à celui de « L'Enfant qui parle », donnant ainsi au personnage sa dimension de mage et de devin, fils d'un démon.  

Les manuscrits gallois ont conservé des poèmes attribués au « barde » Myrddin, et il est à peu près sûr que certains d'entre eux sont, sinon authentiques, du moins issus d'une tradition orale remontant à cette époque. Il faut d'ailleurs remarquer que le Merlin historique apparaît quelque 70 ans après l'Arthur historique, alors que la légende en fait un vieillard par rapport à Arthur.

La légende de Merlin a été intégrée au cycle arthurien à tel point qu'il a bien fallu faire parcourir à l'enchanteur l'ensemble du royaume d'Arthur, jusqu'en Bretagne armoricaine où il y rencontre Viviane, la future Dame du lac. C'est d'ailleurs dans la forêt de Brocéliande que l'on peut trouver le tombeau de Merlin.


A-t-il réellement existé ? 

Des recherches très sérieuses comme celle de Norma Lorre Goodrich montrent que Merlin a bel et bien existé. Il est probable que les écrivains médiévaux possédaient des manuscrits, disparus depuis, qui relataient certains aspects de la vie de Merlin.

Merlin aurait vécu entre le milieu du Ve siècle et la fin du VIe siècle. Les événements tragiques qui secouèrent la Grande-Bretagne et auxquels Merlin fut mêlé se sont déroulés vers la fin de l'Empire romain. Le mode de vie et les mœurs étaient encore à la mode romaine à ce moment.

La réalité du personnage est donc bien différente de sa légende ou plutôt de la vision populaire que la majorité se fait de lui. Merlin n'est pas un personnage médiéval. L'enchanteur n'a cessé d'inspirer de nouveaux auteurs, lesquels continuent à modeler ce personnage. Il est évident que cet intérêt toujours renouvelé signale qu'une image symbolique, voir mythique, se dégage des caractéristiques que Merlin possède déjà.

Le symbolisme de Merlin. 

On peut y reconnaître une figure représentant l'archétype du druide : proximité avec la nature, pouvoirs magiques, connaissance surnaturelle, sagesse, longue vie, conseiller des puissants. Il représenterait la tradition ancienne moribonde (le monde druidique) face au monde chrétien alors en pleine expansion.

Merlin est un guide, il est là pour montrer une réalité cachée qui échappe au commun des mortels. Chaque fois qu'on lui pose une question, il se met à rire, parce qu'il sait que celui qui la pose connaît la réponse mais ne veut pas la dire ou ne sait pas comment le dire. Il a un rôle nécessaire, sans lui personne ne se poserait de question et personne ne trouverait la voie à suivre.

Conclusion

La Tradition celte ajoute toujours du mystère aux mystères. Parce qu’elle respecte la loi du silence, et la tradition du sacré qui ne peut être transmis qu’à des initiés méritants… il ne faut pas oublier qu’il fut une époque, à l’ère de la naissance du christianisme, que la loi du silence était ni plus ni moins une question de survie.  Et la version des histoires est toujours raconté par les vainqueurs hors Merlin vient d’une époque de grand bouleversement  de la disparition du paganisme et des druides et la mise en place de l’empire Romain… certains documents historiques dont parlent des auteurs médiévaux ont aujourd’hui disparu alors aucune preuve n’existe peut-être plus de son existence mais on ne peut non plus la nié…

Liens utiles concernant Merlin:

Commentaires

Articles populaires

TOTEM LA PIE

TOTEM LE PIGEON | COLOMBE | TOURTERELLE

TOTEM LE GRAND HÉRON

TOTEM LE VAUTOUR

TOTEM LA BERNACHE