AMÉRINDIEN: BANDEAU ET CHEVEUX LONGS


BANDEAU ET CHEVEUX LONGS 
POUR LES HOMMES AUTOCHTONES DE TOUTES LES NATIONS.

Le port des cheveux longs chez les Autochtones d'Amérique était sacré.  Les cheveux long, autant chez la femme que chez l'homme représentait le lien spirituel étroit qui existait avec Notre Mère la Terre.  Chez la femme plus la chevelure étaient longues et abondantes plus étroit était son lien avec sa Terre-Mère en tant que fille de la Terre. Chez l'homme le port du cheveux longs était d'autant plus important car par le port du cheveux long, il faisait preuve de respect envers la Sagesse Spirituelle féminine innée chez toutes les femmes de sa tribu.   En effet pour marquer l'importance qu'avait la femme à ces yeux il l'accompagnait spirituellement par le port des cheveux longs... entre autre ce que l'homme Autochtone apprenait dès son plus jeune âge était le respect de la Féminité dans toute sa Spiritualité qui peut se résumé en cette phrase "Femme, tu es la fille de Notre Mère la Terre, et en tant que filles de la Terre tu en détient toute sa Sagesse et sa Spiritualité, par respect pour celle que tu représentes et afin de te suivre sur le chemin de la spiritualité je porterai, tout comme toi, mes cheveux longs."  La femme pouvait attacher ces cheveux en tout temps sauf... pour les cérémonies sacrées où elles devaient les porter pleine longueur afin de rejoindre, par la longueur de ces cheveux,  la spiritualité de sa Mère la Terre. Dans certaines nations les cheveux sont comparés à des racines spirituelles de la Terre-Mère

Il en va de même pour le port du bandeau autour de la tête... dans la majorité des nations le port du bandeau autour de la tête est aussi un symbole sacré afin d'accompagner la femme.  Toutes les traditions amérindiennes était construit sur "le cercle Sacré" : la Terre-Mère est ronde, toutes les planètes sont ronde et elles tournent en rond autour du soleil, la Grand-Mère Lune est ronde, le père soleil est rond etc... La femme par marque de respect envers sa Mère la Terre par le fait même envers "le cercle sacré" portait autour de sa taille "le cercle de protection sacré" représenté par sa Jupe.  La femme portait la Jupe ainsi l'homme par marque de respect envers la femme "Fille de la Mère-Terre" portait quant à lui le bandeau.  Le port du bandeau n'était pas obligatoire en tout temps mais l'était dans toutes les cérémonies sacrées.

Chef Pontiac / Algonquin Outaouais


PONTIAC (vers 1714-20 avril 1769), de son nom original Obwandiyag, était un chef amérindiens de la Nation des Outaouais/Algonquin de Détroit.  Il réussit à mobiliser toutes les tribus de la région des Grands Lacs contre les Britanniques après la victoire de ces derniers sur les Français. Ayants toujours été alliés et partenaires commerciaux avec les Français, ils ressentir cruellement le départ de ces derniers.  Les Britanniques, dorénavant seuls acheteurs de fourrures, traitèrent les Outaouais, anciens ennemies, avec arrogance.
Il créa une coalition de Tribus Autochtones (Outawouais, Miamies, Wyandots, Chippewas, Potawatomies, Shawnees, Renards, Winnebagoes et d'autres tribus Algonquines) pour arrêter l'expansion vers l'Ouest des Américains, malgré l'interdiction.  À cette situation difficile, s'ajoutaient des inquiétudes sur le devenir de leurs terres car ils craignaient que bientôt des nuées de colons britanniques envahissent leurs territoires Ancestraux, et pour cause !!!

Les Outaouais (Ottawa en anglais: autres versions des noms : Adawe, Odawa, Odaawa) est une nation amérindienne du Canada. La signification du mot Outaouais vient des autres versions algonquines Adawe-Odawa-Odaawa qui signifie "acheter et vendre"ou encore "Marchands" .   Du fait que les peuples Autochtones ne possédaient pas de langage écrit, le nom Outaouais est une représentation phonétique françaisede leur nom.  Aujourd'hui ils s'appellent les Nishnaabe ou Anishinaabe (pluriel : Nishnaabeg ou Anishinaabeg) ce qui signifie "Peuple d'Origine ou les Vrais Hommes" dépendamment de la région.  Ils sont étroitement liés aux Ojibwé mais distincts d'eux.  Leur langue est considérée comme un dialecte de lAnishinaabe et comme l'Anishinaabe, elle fait partie de la famille des langues Algonquiennes.




Articles populaires

TOTEM LE GRAND HÉRON

TOTEM LE PIGEON | COLOMBE | TOURTERELLE

TOTEM LA CHAUVE-SOURIS

TOTEM LE VAUTOUR

TOTEM LA PIE